Niveau d’éducation

Le niveau d’éducation formelle et informelle semble être un facteur déterminant dans la compréhension des informations se rapportant à l’alimentation et les enjeux liés à celles-ci. La multiplicité des messages, parfois contradictoires, et provenant de sources diverses, ne facilite pas cette compréhension.

Manger sainement, c’est aussi compliqué que d’apprendre le chinois. (Virginie, animation FPS)

JPEG - 127.4 ko

Les résultats du 4ème Thermomètre Solidaris - Mutualité Socialiste sont clairs à ce propos : parmi les personnes ayant au maximum le niveau secondaire inférieur, la moitié trouve vraiment que les messages de santé sont souvent contradictoires et que finalement, on ne sait plus ce qui est bon et ce qui ne l’est pas pour la santé. Elles ne sont que 1 sur 5 parmi les universitaires.

Ce déterminant renvoie également à l’accessibilité psychosociale.