Perception du lien alimentation-santé

Le lien alimentation-santé est déterminant pour comprendre les pratiques alimentaires et intégrer et mettre en pratique des normes nutritionnelles.

"La réception et la diversité de la mise en pratique des normes nutritionnelles sont intimement liées aux représentations de l’alimentation, à celles du corps qui en sont indissociables et à la symbolique de la maladie, au lien établi ou non entre santé alimentation" [1]. A quoi s’ajoutent les significations différentes de l’acte de "prendre soin de son corps" [2].

Je ne savais pas cuisiner. Je ne mangeais que du fastfood. Je suis tombée malade et j’ai décidé d’apprendre à me débrouiller. (Danielle, animation FPS)

JPEG - 160 ko

Le rapport à la nourriture est pétri de ces représentations entraînant un décalage avec la réalité. Un tel décalage résulte par exemple de la méconnaissance des systèmes de production et de distribution.

Cela a pour effet d’accentuer la séparation entre les individus et le système de production, ceux-ci ignorant totalement les transformations subies par les produits. [3]

[1MASULLO, A. ET RÉGNIER, F, (2009), "Obésité, goûts et consommation. Intégration des normes d’alimentation et appartenance sociale", Revue française de sociologie, 2009/4 Vol. 50, p. 747-773.

[2POULAIN, J-P et TIBERE, L., (2008), "Alimentation et précarité. Considérer la pluralité des situations", Anthropology of food, 6I septembre 2008.

[3SALVADOR-PERIGNON, "Les représentations mentales du mode de production des produits alimentaires (France)", Anthropology of food, Septembre 2011.