21/04/2015

Malbouffe : penser la dépense ou panser la Défense ?

Saviez-vous que la puissante armée anglaise a un nouvel ennemi ?

JPEG - 60.7 ko

Comme tout pays anglo-saxon qui se respecte, l’Angleterre est connue pour l’épidémie d’obésité qui frappe sa population. Ce que l’on sait moins, c’est que l’armée elle-même est touchée. Elle serait composée de milliers de soldats trop corpulents pour combattre.

C’est en tout cas ce qu’on a pu lire dans la presse anglaise le mois dernier [1]. Le phénomène prendrait de l’ampleur depuis qu’en 2010, des coupes budgétaires ont été effectuées dans le système des cantines. Le prix des repas aurait augmenté tandis que la qualité se serait… dégradée (c’est le cas de le dire).

En conséquence, les soldats qui n’apprécient guère l’offre de la cantine se projettent sur le théâtre de la malbouffe, c’est-à-dire dans les fastfoods, avec pour cible les denrées riches en calories et pauvres en nutriments pourtant nécessaires pour supporter l’entraînement militaire. Pas bon pour leur santé donc, peut-être plus pour celle de leurs ennemis… Depuis 2010, vingt-cinq mille soldats ont été déclarés obèses [2]. Bonjour le corps expéditionnaire !

Ceci rappelle à quel point l’offre dans les collectivités, civiles ou militaires, privées ou publiques, mais aussi l’offre à proximité de ces lieux sont déterminantes pour les comportements alimentaires. Pensons particulièrement aux cantines scolaires et à l’offre alimentaire à proximité immédiate des écoles. Offrir des repas de qualité à des prix démocratiques dans ces lieux de vie constitue un levier d’action important pour garantir l’accès à une alimentation de qualité.

Le problème semble pris au sérieux par l’armée britannique qui a mis en place un "obesity working group" qui a pour mission de favoriser la bonne forme des soldats et d’augmenter leurs connaissances sur ce qu’est une alimentation saine. Une sorte d’opération "Goûtez-moi ça !" en somme. Reste à voir s’ils vont utiliser l’arme hédoniste du plaisir pour améliorer les pratiques alimentaires…

Rôdée à la guerre préventive et aux techniques contre-insurrectionnelles, l’armée britannique parviendra-t-elle à vaincre ce nouvel ennemi ?