Améliorer l’étiquetage des produits préemballés

Le nouveau règlement européen (2014) en matière d’étiquetage est porteur de plusieurs améliorations. Cependant, l’information sur la composition nutritionnelle et sur l’origine des denrées préemballées doit encore être renforcée. Les étiquettes doivent également devenir plus lisibles et plus claires.

Du nouveau pour l’étiquetage en Europe

Un nouveau règlement européen en matière d’étiquetage nutritionnel entre en vigueur en 2014. Le but étant de mettre à disposition des informations cohérentes sur les produits alimentaires, cela devrait contribuer à une plus grande sensibilisation et à une meilleure utilisation des informations nutritionnelles [1].

Dans le bon sens mais "peut mieux faire"

JPEG - 104.5 ko

Les progrès apportés par le nouveau règlement sont multiples, notamment en termes de mentions obligatoires. Mais il reste des faiblesses  : pas encore d’obligation d’affichage de la composition nutritionnelle des alcools, de la présence de graisses “trans”, de la composition en fibres alimentaires ni du lieu d’origine de la viande des plats préparés.

Des progrès peuvent donc encore être réalisés en matières d’information nutritionnelle, de mention de l’origine de certains produits et au niveau de la lisibilité de ces informations.

Enfin, le consommateur devrait également être clairement renseigné sur les modes d’élaboration des produits, par exemple des produits reconstitués.

[1"Étiquetage nutritionnel obligatoire en Europe", EUFIC, dernière visite le 11 mars 2014