Favoriser une alimentation de qualité dans les écoles

L’école est obligatoire en Belgique : c’est un lieu de vie par lequel passent les enfants et les jeunes de toutes les catégories socioéconomiques. Favoriser l’accès à une alimentation de qualité à l’école est donc un levier à actionner prioritairement pour lutter contre les inégalités sociales.

Si les actions d’information, de sensibilisation et d’éducation à une alimentation de qualité ont toute leur place en milieu scolaire, elles ne suffisent pas ! Il y a lieu d’y associer des initiatives complémentaires pour améliorer l’offre alimentaire et les contextes de prise de repas.

Collations et repas de qualité

JPEG - 138.5 ko

Organiser des collations collectives de qualité dans les écoles devrait permettre d’améliorer l’équilibre nutritionnel et de contribuer à l’éducation à l’alimentation des élèves.

D’autre part, le fait d’offrir une collation saine et durable permet d’augmenter l’accès à une alimentation de qualité pour tous les enfants, de réduire les discriminations entre eux et donc à terme, de lutter contre les inégalités sociales de santé. Une telle distribution de collations doit s’accompagner d’une sensibilisation aussi bien auprès des enfants et des écoles que des parents. Une initiative en ce sens existe au niveau européen : le Programme "Fruits & légumes à l’école" octroie des aides aux écoles qui distribuent gratuitement des fruits et des légumes à leurs élèves.

Aller plus loin et proposer gratuitement un repas de midi de qualité aux écoliers constituerait bien évidemment un levier encore plus puissant.

Ni publicités ni distributeurs

Les écoles doivent être des lieux protégés des publicités commerciales et qui ne favorisent pas les comportements alimentaires inadéquats. Les distributeurs de sodas et de snacks n’y ont donc définitivement pas leur place et doivent être interdits. Dans la recherche d’alternatives pour les remplacer par des produits de qualité, il est nécessaire de tenir compte des recettes que les écoles n’auraient plus suite à la disparition des distributeurs.