Soutenir la transition vers une agriculture plus durable

JPEG - 271.6 ko

L’agriculture doit pouvoir produire des aliments de haute qualité dans le respect de l’environnement et des droits humains et sociaux. Cette direction semble renforcée dans la nouvelle Politique Agricole Commune, même si l’on voudrait que ce soit de manière plus marquée.

Concrètement au niveau régional, il faut financer et soutenir plus intensément la recherche en agro-écologie, les formes plus durables d’agriculture, les structures collectives de production et de distribution et les circuits de commercialisation courts.

Une alimentation de qualité ne peut en effet exister et être accessible à tous que dans le cadre de politiques agricoles durables. L’agriculture doit pouvoir produire des aliments de haute qualité dans le respect de l’environnement et des droits humains et sociaux.

Conditions pour une transition vers une agriculture durable

La transition vers une agriculture durable implique :

  • "qu’une part plus grande des ressources publiques devraient être consacrées aux sciences et recherches agro-écologiques utiles pour avancer vers une agriculture plus durable ;
  • de soutenir l’agriculture biologique, l’agriculture intégrée et l’agriculture fermière ;
  • de soutenir la conversion des exploitations conventionnelles vers ces formes d’agriculture ;
  • de fournir un encadrement technique adéquat ;
  • d’encourager les structures collectives de production et de distribution et aider le secteur agricole à mieux répondre à la demande ;
  • de développer des règles particulières pour la transformation artisanale, souvent handicapée par l’application de normes inadéquates, développées pour la transformation industrielle ;
  • de soutenir les circuits de commercialisation courts" [1] ;
  • de favoriser l’autosuffisance alimentaire des exploitations ;
  • d’améliorer la formation initiale et continuée des producteurs ;
  • de développer l’information et l’échange de bonnes pratiques en matière d’agriculture.

[1CRIOC, (2008), "Vers une alimentation durable", Avis CRIOC, juin 2008, dernière visite le 10 mars 2014